La cigarette est un petit cylindre de tabac finement haché, enveloppé au sein d’un papier destiné à être fumé. Elle renferme de nombreuses substances toxiques. Certaines se trouvent directement dans la feuille de tabac, d’autres apparaissent lorsque la cigarette brûle (le goudron, le CO2). Que vous soyez un petit fumeur ou un grand fumeur, la consommation de la cigarette peut être néfaste pour votre santé. Découvrez ici les dangers liés à la consommation de 3 cigarettes par jour.

fumer

La cigarette : vecteur de risque de maladies cardiaques

La consommation du tabac qui est l’un des constituants de la cigarette, accroît le risque de maladies cardiaques et d’AVC. En effet, elle contribue à l’accumulation de plaque au sein des artères, et à l’augmentation de risques de caillots sanguins. De plus, elle entraîne une baisse de l’apport d’oxygène dans le sang, ce qui fait travailler le cœur inutilement.

En effet, chez un petit fumeur, les risques d’infarctus et d’AVC sont respectivement de 57 % et de 31 % chez la femme et de 48 % et 25 % chez l’homme, en comparaison avec un non-fumeur. Fumer 3 cigarettes par jour, est donc bien nocif pour le cœur.

La cigarette : vecteur de risque de maladies cancérigènes

Le cancer bronchique est le plus courant chez les fumeurs. En effet, fumer du tabac, en particulier sous forme de cigarette, est la principale cause du cancer du poumon, soit dans 80 à 90 % des cas. La fumée de tabac est constituée de plusieurs substances chimiques, dont certaines sont cancérigènes.

Ces dernières sont responsables de modifications génétiques dans les cellules pulmonaires ce qui entraîne un cancer des poumons. Par ailleurs, les fumeurs sont susceptibles de développer d’autres cancers. En effet, en comparaison aux non-fumeurs, chez les fumeurs, les cas de cancer de l’œsophage, la gorge, la bouche sont courants.

La cigarette : vecteur de risque de maladies respiratoires

À chaque bouffée de fumée, le fumeur inhale plusieurs substances toxiques qui s’attaquent à son système respiratoire. En effet, cette dernière charge l’air de produits toxiques qui s’attaquent aux cellules du système respiratoire. Le goudron contenu dans la cigarette, une fois inhalé par la fumée, se dépose dans les poumons et bronches des fumeurs et entraîne alors une importante réduction du souffle.

Le CO2 quant à lui se fixe aux globules rouges et perturbe l’oxygénation de l’organisme, réduisant ainsi la résistance à l’effort et l’énergie. Une autre substance irritante contenue dans la clope, l’acétone entraîne une irritation des bronches et une toux.

En outre, ceux qui fument sont susceptibles de contracter des otites, grippes, sinusites, angines et bronchites. Le tabagisme peut aussi causer des maladies allergiques, notamment l’asthme qui est assez grave et courant chez les fumeurs.

La cigarette : vecteur de risque de problèmes de fertilité

Le tabac impacte la fertilité aussi bien de la gent masculine que celle féminine. En effet, c’est l’un des plus importants vecteurs de risque de l’artériosclérose qui diminue l’afflux sanguin au niveau de l’appareil reproducteur mâle. Cela entraîne chez l’homme un dysfonctionnement érectile induisant une probabilité plus élevée d’impuissance.

De plus, les spermatozoïdes présentent des anomalies anatomiques qui sont à l’origine d’une réduction de leur mobilité et d’une grande difficulté à pénétrer dans l’ovule. La consommation du tabac sous forme de cigarette peut conduire à une réduction quantitative des spermatozoïdes.

Fumer une cigarette peut aussi induire l’altération de l’ADN de ces cellules germinales, ce qui accroît le risque de mauvaise implantation du fœtus au sein de l’utérus. En outre, un homme qui fume peut être assujetti à une hypofertilité dû à l’augmentation du nombre de globules blancs présents dans son sperme.

Par ailleurs, la femme qui fume est aussi assujettie à certains problèmes de fécondité. Les substances telles que le CO2 et la nicotine, présentes dans la clope, entraînent l’apparition de l’hypoxie des tissus constitutifs des organes tels que l’utérus, les ovaires. Fumer quotidiennement 3 cigarettes, peut aussi causer la baisse du nombre d’ovocytes chez la femme.

Cela peut également être la cause de retard dans la conception, proportionnel au nombre de clopes fumées. De plus, une femme qui fume la cigarette est susceptible à un risque d’avancement de 2 ans en moyenne, de l’âge de sa ménopause. En tant que futurs parents, fumer risque donc de réduire sensiblement la fertilité du couple.