Une cigarette électronique, aussi appelée vapote, est un appareil qui produit de la vapeur. Il a la forme d’un tube ou d’une boîte rectangulaire et fonctionne grâce à une batterie rechargeable. Il est moins nocif et a un meilleur goût par rapport aux cigarettes de tabac classiques. La particularité des e-cigarettes réside dans le choix de la vapeur que l’on souhaite inhaler. Grâce aux e-liquides, vous pouvez changer la saveur et la puissance de votre vape. Découvrez les bases des e-liquides.

e liquide

À quoi servent les e-liquides ?

Le e-liquide est l’élément de base, car il permet de produire une vapeur qui simule la fumée du tabac. De plus, il conduit les arômes et envoie des signaux spécifiques au cerveau. Ce dernier libère de la dopamine et des molécules qui procurent les sensations cherchées lors du vapotage. Vous conservez également la gestuelle du fumeur afin de combler les symptômes de sevrage.

En outre, le liquide électronique permet d’éviter les risques de toxicité associés à la combustion. Du fait de la très basse température, la vapeur émise ne contient aucune particule nocive pour les poumons. Le but est d'arrêter de fumer sans pour autant être angoissé. En tant que composé, le e-liquide contenu dans le clearomiseur est chauffé par la résistance. Il se transforme ensuite à l’état gazeux, se condense en petites gouttes et produit finalement un aérosol.

Quelles sont les différentes variétés de e-liquide ?

Une variété de saveurs d’e-liquides est disponible pour les utilisateurs d’e-cigarettes. Ceci permet de combler les attentes de chaque consommateur. Il faut savoir que le goût est une plus-value qui accentue le plaisir de vapoter. Parmi les différentes saveurs, il existe :

  • le e-liquide au fruit,
  • le e-liquide au tabac,
  • le e-liquide au menthol,
  • le e-liquide au goût sucré.

Le e-liquide au tabac est idéal pour les fumeurs qui désirent conserver le goût de la cigarette classique. Ceux qui raffolent de la sucrerie vont trouver leur compte avec le e-liquide à la saveur sucrée. Par contre, pour les amateurs de l’exotisme, le e-liquide au goût fruité fera l’affaire.

De quoi est composé un e-liquide ?

Les e-liquides ont tous les mêmes ingrédients de base. Il s’agit du propylène glycol (PG) et de la glycérine végétale (VG). Chacun de ces composants a une fonction précise et leur dosage est généralement de :

  • 60 % PG et 40 % VG,
  • 50 % PG et 50 % VG,
  • 70 % PG et 30 % VG.

Les effets de ces ratios sont également différents. Plus un ingrédient est dominant, plus il démontrera son effet. Le PG est chargé de délivrer la sensation de picotement dans la gorge qu’on ressent pendant la consommation de tabac. C’est un addictif alimentaire qui produit une fumée d’évaporation légère et fine. Il optimise le goût et la saveur du e-liquide tout en augmentant l’agressivité de l’aérosol. Quant à la VG, elle a moins d’action et interfère avec la production de la vape. Elle améliore la fumée qui devient plus grosse et plus dense lorsque sa dose est augmentée. Elle procure une sensation succulente qui adoucit les irritations dans la gorge pendant la vape.

Les e-liquides contiennent également de la nicotine allant de 2 à 19,6 mg/ml. Cependant, certains liquides pour e-cigarette sont sans nicotine. En général, plus la teneur en nicotine est élevée et plus l’e-cigarette crée une dépendance. Par conséquent, l’utilisation de e-liquides contenant de faibles doses de nicotine est fortement recommandée. Ceci est encore plus important si cette pratique est choisie dans le but de réduire le tabagisme. Les e-liquides contiennent aussi généralement de très petites quantités d’alcool et d’eau, ce qui les rend plus liquides. Ces ingrédients s’évaporent rapidement lors du vapotage.

Existe-t-il une législation sur le e-liquide ?

Une législation sur la vente et la consommation d’e-cigarettes a été élaborée pour protéger la santé des utilisateurs d’e-cigarettes. Ce sont des règles exigées par le ministère de la Santé et les groupes de lutte antitabac en faveur des substituts nicotiniques. Ces normes sont mises en place pour contrôler toutes les activités liées à l’e-cigarette ainsi qu’au liquide électronique. C’est pourquoi il existe une loi qui limite les e-liquides autorisés sur le marché. Cette législation a un but sécuritaire, informatif et qualitatif. Les fabricants doivent mentionner la dose de chaque composant et réduire les risques liés aux surchauffes de la cigarette électronique.